A+ A-

TéléAVC

En Champagne-Ardenne, 2 500 à 3 000 personnes par an sont victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ou d’un accident ischémique transitoire (AIT). Il s’agit de la première cause de handicap acquis non traumatique chez l’adulte, de la seconde cause de démence et de la troisième cause de mortalité. La précocité de la prise en charge des AVC est fondamentale en urgence pour la survie des patients et pour éviter l’extension des lésions cérébrales et l’apparition des déficits (troubles de la parole, de la motricité...) et en post-urgence pour réduire les séquelles. La télémédecine contribue à optimiser les conditions d’accès, quel que soit le lieu de survenue de l’AVC, à une structure assurant la prise en charge initiale dans des conditions de sécurité et à une organisation d’aval performante. L’expertise médicale et les moyens techniques nécessaires sont actuellement localisés au Centre Hospitalier Universitaire de Reims et au Centre Hospitalier de Troyes.

Le GCS est la structure juridique porteuse du projet TéléAVC en Champagne-Ardenne. Ce montage permet à tous les établissements de la région, concernés par le plan AVC, d’utiliser les outils mis en place. 
Le GCS participe au pilotage du projet (suivi des prestataires, demandes d’évolution...).